Éduquer son lapin

Aimer son lapin c’est aussi l’éduquer afin que la vie ensemble soit plus agréable pour chacun : un lapin qui n’est pas propre, qui grignote tout ce qu’il trouve, qui est bruyant la nuit, qui est impossible à attraper et qui en plus est agressif devient très vite insupportable et passe, de ce fait, la plupart de son temps enfermé dans sa cage. Mais il est tout à fait normal pour un jeune lapin auquel on a rien apprit d’avoir un tel comportement et ça ne sert à rien de lui en vouloir et de le laisser enfermé pour autant. Même si cela peut prendre du temps et que ça demande beaucoup de patience et de persévérance, il faut commencer son éducation le plus tôt possible (même s’il n’est jamais trop tard), ce sera un bénéfice autant pour vous que pour lui.

Nous allons tout d’abord parler du rapport dominant/dominé que vous entretenez avec votre lapin. Il dépend surtout du caractère du lapin mais également, comme nous l’avons vu dans la page cohabitation, de son sexe, du votre, et du fait qu’il soit castré ou non. En effet votre lapin sait reconnaître les hommes des femmes et cela peut jouer un rôle dans votre relation. Par exemple, Filou étant un mâle non castré, il a un rapport plutôt conflictuel avec les hommes (sauf avec mon père qu’il doit percevoir comme un mâle dominant) alors qu’avec moi qui suit une femme il se prend pour le roi et je doit céder à tous ses caprices. Il faut dire qu’il n’est pas un très bon exemple en tant que lapin bien éduqué ! Et ce n’est pas faute d’essayer… Dans tous les cas, il vaut mieux que vous soyez le « dominant » plutôt que le « dominé » sinon votre lapin sera infernal et n’en fera qu’à sa tête. Si ce n’est pas le cas, il ne faut pas désespérer, il y a toujours un espoir : moi avec Filou ça va de mieux en mieux à force de persévérance, il ne faut jamais baisser les bras en le laissant faire tout ce qu’il veut.

Alors comment faire pour être le « dominant » ?

Et bien c’est un peu comme avec les enfants, il faut leur définir des limites à ne pas dépasser (d’espace, de temps de sortie, de choses à ne pas faire,…) et il faut, quand vous avez décidé quelque chose comme par exemple le rentrer dans sa cage ou bien le coiffer (ce qu’ils n’aiment en général pas trop), le faire jusqu’au bout. Vous devez le prendre régulièrement dans vos bras pour qu’il s’y habitue et qu’il voit que c’est vous qui décidez, mais sans non plus trop l’embêter car ils n’aiment pas trop être porté. Mais quand Filou a eu sa première mue, je devais l’attraper tous les jours pour le coiffer, et rien que grâce à ça, il a été beaucoup plus docile et il me faisait même des léchouilles ! En plus, à force, vous l’attraperez plus facilement et sans devoir faire des courses poursuites infernales dans toute la pièce !

Comment lui apprendre à être propre ?

*Filou* merci à Fiofilou

Pour apprendre la propreté à son lapin, il faut lui délimiter un espace litière. Si votre lapin vit en cage (ce que je déconseille), il doit apprendre à être propre à l’intérieur si vous souhaitez qu’ils soit propre aussi à l’extérieur. Pour cela il faut éviter de mettre de la litière dans le fond de toute sa cage mais plutôt réserver un espace « toilettes » où il devra faire ses besoins. Vous devez repérer le coin où il a l’habitude de faire et mettre de la litière seulement à cet endroit. Vous pouvez même la mettre dans un bac pour que ce soit vraiment séparé du reste de son espace. Les lapins n’aiment pas trop que leur espace de vie soit sale et vont souvent d’eux même faire leurs besoins dans le bac. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez ramasser ses crottes et les mettre dans la litière pour qu’il comprenne, et quand vous voyez qu’il s’apprête à faire en dehors du bac mettez le dedans. Ce n’est qu’une fois qu’il a compris à être propre « chez lui » qu’on peut espérer lui apprendre à être propre ailleurs.
Lors des sorties, les lapins n’hésitent généralement pas à semer leurs crottes un peu partout et à uriner plus particulièrement sur nos moquettes ou nos tapis, ce qui a le don de nous énerver ! Pour éviter cela, bien sûr il ne faut pas laisser faire : un « NON » ferme et suffisamment fort (pas trop pour ne pas non plus l’effrayer) suffit, pas la peine d’hurler après lui en disant des phrases interminables qu’il ne comprend pas ! Pas la peine non plus de sévir physiquement il ne comprendrait pas et aurait ensuite peur de vous. Pas non plus la peine de réagir après coup, le lapin ne comprendrait pas. Si vous le sortez dans un grand espace, il est possible de disposer plusieurs litières à divers endroits pour qu’il ait toujours accès à un espace « toilettes ». Le temps que met un lapin à être propre varie selon son caractère et surtout de son âge. Un lapin mâle non castré aura tendance à marquer son territoire et aura plus de difficulté à être propre une fois l’age de la maturité sexuelle atteinte (5-6 mois).

Comment lui apprendre à ne pas grignoter tout ce qu’il trouve ?

Malheureusement c’est dans la nature du lapin que de se faire les dents, le meilleur moyen d’épargner vos meubles et vos murs c’est de les protéger ! Vous pouvez éloigner votre lapin d’un « NON » ferme d’un meuble sur le point de se faire manger, mais il est inutile de le punir. Le mieux est de mettre à sa disposition des objets qu’il a le droit de grignoter (branches de noisetier, jouets/cabanes en bois, carton), peut-être qu’ainsi il délaissera vos meubles.

Que faire si mon lapin est agressif ?

Il faut tout d’abord comprendre pourquoi votre lapin est agressif. Il peut l’être pour différentes raisons mais les 3 principales sont la protection du territoire, la peur et l’agacement.

Le 1er cas est le plus fréquent, surtout chez les mâles non castrés qui ont atteint la maturité sexuelle (5-6 mois). Il commencent à marquer leur territoire et ne supportent pas que des intrus entrent dans leur espace (cage/enclos/pièces). Ils vont généralement attaquer lorsque l’on rentre dans leur espace notamment pour leur donner à manger. Dans ce cas là, plus l’espace du lapin sera restreint, plus il sera territorial et agressif dans son espace. Une solution à envisager serait d’agrandir son espace de vie. Un lapin en liberté totale sera moins agressif et territorial qu’un lapin qui vit en permanence dans une petite cage. L’espace étant plus grand et partagé avec d’autres personnes (voir avec d’autres animaux), le lapin ressentir moins le besoin de protéger son espace. La stérilisation peut atténuer se comportement territorial.

Dans le 2ème cas, le lapin peut être agressif quand il a peur et qu’il n’est pas en confiance. Ça peut être le cas avec un lapin que vous venez d’accueillir chez vous ou bien un lapin qui a été maltraité ou un lapin qui a eu peu de contact avec l’Homme. Dans ces cas là le lapin sera agressif lorsqu’on essaye de l’approcher ou de le toucher et qu’il se trouve coincé dans l’incapacité de fuir (une cage, une cabane, une cachette). Pour remédier à ce problème spécifique d’agressivité, il faut être patient, ne surtout pas insister, gronder le lapin ou le forcer à le prendre ou à le caresser. Il va valoir faire preuve de patience pour gagner sa confiance et créer un lien avec lui. Dans un premier temps, pour calmer ses angoisses, il faut lui mettre à disposition des cachettes où il pourra se sentir en sécurité s’il a peur (tunnel/cabane) et lui limiter son espace (un enclos par exemple sera moins stressant que la liberté totale au départ). Ensuite, pour instaurer un rapport de confiance, il faut se mettre à la hauteur du lapin pour lui paraitre moins imposant, lui parler d’une voix douce sans chercher à le prendre ou à le toucher, lui proposer des gourmandises et le laisser venir vers vous à son rythme. Il faut aussi passer beaucoup de temps avec lui qu’il s’habitue à votre présence et qu’il e rende compte qu’il n’y a aucun danger.

Dans le 3ème cas où le lapin va être agressif pour cause d’agacement, ça arrive généralement lorsque le lapin est trop sollicité contre son gré, qu’on le force à avoir des caresses ou qu’on cherche à le toucher ou à le prendre sans arrêt. Ce cas là arrive généralement quand le lapin est en présence de jeunes enfants qui vont trop le solliciter sans se rendre compte de la gène qu’ils occasionnent au lapin. Pour éviter cela, évitez d’être oppressifs envers le lapins, laissez lui toujours une échappatoire, cessez de l’importuner quand il montre des signes d’agacement, évitez de le solliciter lorsqu’il mange et surtout surveiller les enfants quand ils sont en contact avec le lapin.