La cohabitation

La cohabitation entre lapins et d’autres animaux. Comment bien réussir une cohabitation ? Quelles sont les étapes à respecter pour une bonne entente ? Que faut-il éviter ? Vous apprendrez dans cette page avec quels autres animaux votre lapin nain pourra s’entendre, ou pas, en fonction de son caractère, de son sexe, et du fait qu’il soit castré ou non.

*Théo et Liloo* merci à Foudre

La cohabitation avec d’autres lapins

Le lapin est un animal social qui a besoin de la compagnie de ses congénères pour être heureux et épanoui. Néanmoins pour que la cohabitation se passe bien, il est important de savoir avec quel autre lapin le votre pourra s’entendre le mieux.

  • Entre femelles non stérilisées : il n’y a aucun problème, la cohabitation a de grandes chances de réussir. Certaines femelles peuvent tout de même être plus dominante que d’autres et être parfois agressive, surtout en période des chaleurs.
  • Entre mâles non castrés : il y a très peu de chance qu’une telle cohabitation réussisse, il y a de grands risques d’agressivité entre les mâles et ils risquent même de se blesser.
  • Entre mâles et femelles non stérilisés : Ce genre de cohabitation n’est envisageable que lorsque l’on souhaite les faire se reproduire. Et même dans ce cas, ils n’est pas possible de les laisser en permanence ensemble. Il faut alors les séparer lorsque la lapine est pleine et lorsque les petits sont nés.
  • Entre femelles stérilisées : il n’y a aucun problème, la cohabitation a de grandes chances de réussir.
  • Entre mâles castrés : il n’y a aucun problème, la cohabitation a de grandes chances de réussir.
  • Entre mâles et femelles stérilisés : il n’y a aucun problème, la cohabitation a de grandes chances de réussir.
  • Entre femelles stérilisées et mâles non castrés : même s’il n’y a aucun risque que les femelles tombent enceinte, toutes les tentatives des mâles deviendront vite infernale pour elles.
  • Entre femelles non stérilisées et mâles castrés : il n’y a aucun problème, la cohabitation a de grandes chances de réussir. Il arrive parfois que dans ce cas ce soit les femelles qui soient excitées et tentent de dominer, voir même de monter les mâles castrés. Cela dépend des caractères de chacun.
Sexes  castré  non castré  stérilisée  non stérilisée
 castré
 non castré
 stérilisée
 non stérilisée

Pour conclure, un mâle non castré à peu de chances de cohabiter un jour avec un autre lapin. Si vous souhaitez faire castrer votre lapin, il est préférable de le faire lorsqu’il est jeune et qu’il n’est pas encore développé sexuellement. le mieux est de le faire entre 4 et 6 mois. Plus on attend, moins ses comportements de mâle (agressivité, jets d’urine, possessif et territorial…) ont de chances de partir.

 

La cohabitation avec d’autres animaux de compagnie

Avec les chats : on a bien sûr du mal a imaginer une telle cohabitation réussir étant donné que le chat est, à l’état sauvage, un prédateur du lapin. On peut toute fois en voir qui se tolèrent, mais, si vous avez un chat et un lapin, il ne faut en aucun cas les laisser seuls, une catastrophe pourrai arriver, même s’ils ont l’air de ne pas prêter attention l’un à l’autre lorsque vous êtes présent.

*Négro et Bonnie* merci à Priscilla

Avec les chiens : idem que pour les chats, tout dépend du caractère du chien. Celui-ci, même s’il a de bonnes intentions, risque de blesser le lapin en jouant.

*Orion et Nohan* merci à Foudre

Avec les cochons d’Inde : La cohabitation entre les cochons d’inde et les lapins, même si elle fonctionne souvent, est déconseillée car ce sont des animaux qui ont des besoins différents, notamment en ce qui concerne leur alimentation. De plus, cela peut être risqué car les lapins peuvent être porteur sains de maladies graves pour les cochons d’inde.

*Lizzie et Mirabelle* merci à Céline

Avec les petits rongeurs : ce genre de cohabitation est déconseillée car elle peut s’avérer dangereuse pour les petits rongeurs comme les souris, les rats ou les hamster car, étant beaucoup plus petits que le lapin, ils risquent de se faire piétiner sans même que le lapin s’en rende compte.

 

Avec les furets : la cohabitation est à proscrire totalement, le furet étant un prédateur du lapin.

 

Bien réfléchir avant d’offrir un compagnon à votre lapin

Bien entendu ce genre de décision n’est pas à prendre à la légère. En effet il y plusieurs points à prendre en compte :

  • le caractère de votre lapin : s’il est plutôt tendre et affectueux, c’est encourageant. Par contre, s’il est dominant, territorial et qu’il est agressif quand un intrus entre dans son espace, c’est mauvais signe.
  • l’âge de votre lapin : s’il est trop vieux et qu’il a toujours vécu seul, il y a peu de chances qu’il puisse s’adapter à la vie à deux. Il est préférable de le faire la première année.
  • la place : avez vous assez de place pour accueillir deux lapins ? Il ne faut pas oublier que cela signifie deux fois plus de dégâts, de meubles rongés, de pipis et de cacas un peu partout, et donc deux fois plus de vigilance et de surveillance !
  • le financement : accueillir un autre lapin implique des dépenses en nourriture, vétérinaire et accessoires deux fois plus élevées.
  • les vacances : c’est plus difficile de placer 2 lapins pour les vacances.

*Alaska et Yuna* merci à Foudre

 

Les étapes à respecter

Il y à plusieurs étapes à respecter si on souhaite que la cohabitation se passe pour le mieux :

  • La quarantaine : il est nécessaire que les deux animaux animaux soient totalement séparés (2 enclos dans 2 pièces différentes) pendant 1 mois le temps de voir si le nouvel arrivant est en bonne santé et qu’il s’adapte à son nouvelle environnement. Les mettre directement en contact risquerait à la fois la transmission d’une maladie à votre lapin et, même si le petit nouveau est en bonne santé, ce serait une source de stress en plus pour lui. Il faut également penser à se laver les mains avant et après de toucher l’un ou l’autre des animaux pour ne pas risquer de transmission.
  • La prise de conscience de l’autre : vous pouvez maintenant mettre les deux enclos dans la même pièce, et même côte à côte pour qu’ils puissent se sentir, se voir et s’habituer à la présence de l’autre. Pendant cette période, il est préférable de les sortir à tour de rôle.
  • Les premiers contacts : vous pouvez ensuite commencer à les sortir en même temps. Pour cela, il est préférable que se soit dans une pièce neutre qu’aucun des 2 ne connaît pour éviter toute agressivité liée au territoire. Ils vont chacun explorer la pièce et se découvrir petit à petit. C’est en générale pendant cette période que s’effectue la hiérarchie : qui sera le dominant et qui sera le dominé? Souvent, entre un mâle castré et une femelle, c’est la femelle qui domine, sinon cela dépend des caractères de chacun. Il peut y avoir plus ou moins d’agressivité mais ils finissent par trouver leur place à un moment ou à un autre.
  • Espace commun : une fois que chacun à trouvé sa place et si tout se passe bien entre les deux animaux, il est possible de les installer dans le même territoire (pièce ou enclos). Mais attention, pour que cela se passe le mieux possible, il vaut mieux que l’espace commun soit inconnue des deux animaux, toujours pour éviter les problèmes de territoire.

Attention, la cohabitation ne marche pas à tous les coups, même si vous respectez bien chaque étape !