Voyager avec un lapin

Les lapins sont des animaux sensibles au moindre stress et supportent généralement mal les voyages. Il est donc conseillé de ne pas les emmener à chaque fois que vous vous déplacez.

Lorsque vous souhaitez vous absenter pendant une durée de 2-3 jours vous pouvez laisser votre lapin seul si vous lui laissez suffisamment de nourriture et d’eau. Vous devez également penser à lui laisser suffisamment d’espace pour qu’il puisse bouger un minimum : si votre lapin n’a qu’une petite cage, il est peut-être préférable de lui faire un enclos afin de lui délimité une zone plus grande ou de placer sa cage dans une pièce sécurisée qui ne craint rien comme un couloir par exemple. Ne le laissez pas non plus en liberté dans une pièce trop grande ou dans toute la maison, vous risquez de la retrouver dans un sale état, surtout si votre lapin n’est pas propre ! Si vous partez en été, pensez à le mettre dans une pièce où il n’y a pas d’ensoleillement direct et où il fait frais.

Si vous devez vous absenter plus longtemps, il n’est pas possible de le laisser seul et il est préférable :

  • soit de demander à quelqu’un de votre entourage de passer régulièrement (tous les 1 ou 2 jours) pour donner à manger à votre lapin, lui changer son eau, lui remettre du foin, nettoyer sa cage, changer sa litière, le sortir un peu et lui faire quelques câlins.
  • soit de le confier à quelqu’un (de préférence quelqu’un qui connaisse bien les lapins, qu’il sache quoi faire s’il tombe malade).

Paré au départ !C’est seulement lorsque les deux solutions ci-dessus ne sont pas possibles ou que vous devez déplacer votre lapin pour cause de déménagement, ou tout simplement pour aller chez le vétérinaire qu’il faut se poser la question : comment faire pour que le voyage se passe pour le mieux ? Et bien tout dépend de la durée du voyage et du moyen de transport. En effet, un voyage de courte durée pour aller chez le vétérinaire sera moins stressant qu’une journée en voiture pour traverser la France ! De même qu’un voyage en train sera plus cool qu’un voyage en voiture. Dans tous les cas il est préférable d’installer le lapin dans une cage de transport, avec un chiffon dans le fond (ce qui est plus confortable que de la litière), même lors d’un long voyage car il se sent plus rassuré dans un espace restreint. De plus, il y est mieux maintenu lors des turbulences. Évitez que votre lapin mange trop avant le départ.

En ce qui concerne les voyages en voiture, surtout s’ils sont de longue durée, il est nécessaire de bien caler la cage de transport afin qu’elle ne bouge pas à cause des secousses, virages ou coups de frein. Pour cela on peut la poser sur un siégé bébé ou quelque-chose pour rehausser, et la maintenir avec la ceinture de sécurité (si on pose directement la cage sur la banquette et qu’on boucle la ceinture, elle n’est pas bien maintenue), ou sinon un passager peut la garder sur ses genoux. Pour éviter que votre lapin ne stresse trop, surtout s’il est craintif, vous pouvez mettre un tissu par dessus sa cage, tout en laissant un espace pour faire entrer l’air. Ainsi il ne verra pas ceUne petite pose qu’il se passe à l’extérieur et se sentira plus en sécurité comme dans un abris ou un terrier. Il est également déconseillé de mettre de la musique trop forte, l’idéal étant le calme complet. Si vous partez en période estivale et qu’il fait chaud, vous pouvez mettre la clim mais en évitant de placer le lapin devant les sorties d’air : ils ne faut pas oublier qu’ils sont sensibles aux courants d’air, il faut donc également faire attention lorsque vous ouvrez vos fenêtres. Si vous avez une voiture qui n’a pas la clim, il faut prévoir un brumisateur pour le rafraichir régulièrement. Vous pouvez aussi mouiller un tissu fin que vous posez sur la cage. Évitez qu’elle soit directement ensoleillée. N’oubliez pas de lui proposer régulièrement à boire, et d’insister un peu s’il refuse, pour ne pas qu’il se déshydrate. Pensez à lui faire prendre un peu l’air lorsque vous faites une pose.

Pour les voyages en train, qui sont plus fluides et donc moins stressants, la seule précaution à prendre est de lui proposer de l’eau régulièrement. Il n’est pas nécessaire de l’attacher, vous pouvez même ouvrir le dessus de la cage pour qu’il puisse bouger un peu plus en se mettant debout tant que vous avez la cage sur vos genoux. Il est nécessaire de savoir qu’il faut acheter un billet pour « petit animal de compagnie dans son contenant » pour voyager en toute légalité (en tout cas pour les TGV).

Je n’ai pas testé les voyages en avion avec Filou mais je pense que c’est semblable aux trains car il y a peu de turbulences. Par contre, on ne doit pas pouvoir ouvrir sa cage et il y a de fortes chances pour que vous deviez la laisser à vos pieds. Si vous voyagez à l’étranger, renseignez vous au préalable si vous pouvez emmener votre lapin, s’il y a des documents à fournir, des vaccinations à faire, des quarantaines à effectuer…

C'est quand qu'on arrive ?Certains lapins supportent mieux le transport que d’autres. Si vous voyez que votre lapin est agité, qu’il ne trouve pas une position idéale, qu’il bouge dans tous les sens, ou bien si au contraire il tremble et qu’il respire anormalement vite, rassurez le en le caressant doucement, en lui parlant, incitez le à se coucher en plaquant votre main sur sa nuque et mettez un tissu par dessus sa cage pour le rassurer, coupez la musique si ce n’est pas déjà fait. Si par contre votre lapin est calme, qu’il est couché, ou bien s’il fait sa toilette ou qu’il grignote le torchon au fond de sa cage, c’est plutôt bon signe, il n’est pas stressé.

Parfois, certains lapins peuvent se sentir plus en sécurité (et l’hiver plus au chaud) dans un sac de transport que vous gardez près de vous. Filou est beaucoup plus zen dans son sac de transport. Par contre, ce n’est pas très adapté au transport en voiture à moins de le garder en permanence sur ses genoux.

Sac de transport pour lapin nain